Le site officiel
Blogging

› Voir tous les billets du blog

Les réflexions d'un élu engagé au service de sa ville et de son territoire

Pont et Barreau de Camélat : l’Etat, la Région et nous

Publication : 22/02/2021  |  09:21  |  Auteur : Webmaster

Par l’intermédiaire de ce blog, je vous ai rendu compte de l’écoute que le premier Ministre, Jean Castex, m’avait réservée sur le projet du pont et de barreau de Camélat, priorité n°1 du territoire Agenais (lire ma chronique « Rendez-vous à Matignon »  http://jeandionis.com/blog/rendez-vous-matignon )

Je terminai cette chronique par : « Pour quels résultats ? Nous attendons les derniers arbitrages du Premier ministre. Avec espoir que « les temps changent….. ».

Ces arbitrages nous ont été transmis en début de semaine dernière. Ils nous sont favorables. Le Premier Ministre, dans une lettre qu’il m’adresse personnellement, y confirme le caractère d’intérêt général qu’a ce projet pour Agen, le Lot-et-Garonne, mais aussi pour la France. Et, en cohérence avec cette reconnaissance, décide d’y affecter 18 millions d’euros, immédiatement (par le biais du Contrat de plan Etat-Région qui se termine, le CPER 2015-2020). Cette décision a eu, chez nous à Agen, en Lot-Garonne, un impact considérable.

Impact symbolique, d’abord…. pour le comprendre, il faut ressentir toute l’humiliation, la colère, l’exaspération accumulée ici à Agen, en Lot-et-Garonne, sur ce dossier où nous avons essuyé, année après année, tant et tant de refus alors que nous nous épuisions à crier que c’était notre priorité n°1 ! (lire ma chronique «RN 21 : plaidoyer pour une France oubliée   http://jeandionis.com/blog/rn21-plaidoyer-france-oubliee ). Et puis.... le Premier Ministre qui nous écoute et qui arbitre pour nous, les élus, les transporteurs, les entrepreneurs, les citoyens de cette France oubliée…. Oui, il y avait beaucoup d’émotion à Agen, lundi matin. Beaucoup d’émotion et de la gratitude. Merci, Monsieur le Premier Ministre ! Nous saurons avoir de la mémoire.

Impact opérationnel, enfin. Cette décision clairement déblaye l’horizon du Pont et du Barreau de Camélat.  Au fond de moi-même, je sais maintenant que ce projet se fera et se fera vite !

Reste qu’à Agen, nous savons faire les additions. Les travaux du Pont et du barreau de Camélat sont estimés à 54 M€ HT. L’Agglomération d’Agen, maître d’ouvrage, est engagée à hauteur de 13,5 M€, le département de Lot-et–Garonne, à la même hauteur soit 27 M€ (50% pour nous, pour les collectivités locales). Depuis lundi matin, l’Etat est engagé à hauteur de 18 M€. Bref, nous avons rassemblé 45 M€… Il manque 9 M€ pour arriver à 54 M€. 

Notre proposition est simple et forte : il faut que la Région complète le tour de table de ce projet à l’occasion de la mise au point du contenu du contrat de Plan Etat-Région (CPER 2023-2027) dont l’élaboration va commencer prochainement au 2ème semestre 2021.

L’article 4211-1 du Code général des collectivités territoriales est on ne peut plus clair. La Région est compétente en matière d’infrastructures routières lorsque la loi pointe comme compétence régionale: « Le financement des voies et des axes routiers qui, par leurs caractéristiques, constituent des itinéraires d'intérêt régional et sont identifiés par le schéma régional d'aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires prévu aux articles L. 4251-1 et suivants ».

La Route Nationale 21 a été identifiée dans le schéma régional d’aménagement comme un itinéraire d’intérêt général et la décision de l’Etat de soutenir le Pont et le barreau de Camélat s’inscrit dans une vision raisonnable de ce que doit devenir la RN21 lorsqu’enfin, elle contournera à Agen.

Tous les voyants sont donc au vert pour une participation régionale à ce chantier…

Et bien, non… .de manière un peu fébrile et précipitée, dès l’annonce de la participation de l’Etat sur Camélat, le vice-président de la région Nouvelle-Aquitaine, en charge des transports, Renaud Lagrave, a affirmé, avant tout dialogue préalable concernant le CPER 2023-2027, que : « la Région ne paiera pas les 9 millions restants à financer sur Camélat » avec pour argument massue :

« Cela fait deux CPER qu’il n’y a plus de dossiers routiers en Aquitaine. Jean Dionis le sait très bien. Sur Limoges-Poitiers, nous n’avons fait qu’honorer la parole donnée dans le CPER signé par l’ex président du Limousin avant la fusion des régions. On l’a déjà dit, et je le répète, nous ne viendrons pas sur Camélat ».

Mais c’est tout simplement faux !!! le Conseil Régional est en train de signer maintenant avec l’Etat un accord de relance dans lequel il finance 90 millions d’euros (oui, vous avez bien lu 90 millions d’euros) sur les RN141 et RN147 qui relient Limoges à Poitiers, mais aussi Limoges à Angoulême.

Et qu’on ne nous dise pas que c’est pour honorer la parole donnée dans le CPER signé par l’ex-président du Limousin avant la fusion des régions, c'est-à-dire, il y a 6 ans. Non, ce sont des choix politiques présents et après tout, tant mieux pour les territoires concernés, mais nous ne tolérons pas que ce qui est vrai pour la RN141 et pour la RN147, ne le soit pas pour la RN21, le seul Axe Nord-Sud de la Nouvelle-Aquitaine de l’intérieur…

Il n’y aurait qu’un qualitatif pour cela : Injuste.

Injuste envers Périgueux, Bergerac, Villeneuxe-sur-Lot et Agen…

Et bien, nous ne laisserons pas faire cette injustice. N’en déplaise à Renaud Lagrave, nous allons en débattre démocratiquement à la Région où je compte interroger, à ce sujet, le Président actuel Alain Rousset.

Nous, Agen, Villeneuve, le Lot-et-Garonne, nous verrons bien quelle sera sa réponse. Je veux penser que les éléments nouveaux de ce dossier – et notamment l’engagement fort de l’Etat – peuvent l’amener à ne pas commettre une injustice territoriale majeure et à « boucler » le tour de table de ce projet.

Et puis, nous en débattrons lors de la prochaine campagne pour les élections régionales. Cela sert à cela, une vraie campagne électorale. Débattre sur le fond, sur les projets prioritaires des territoires… Et bien comptez-sur nous pour interpeller tous les candidats, toutes les têtes de liste quant à leur engagement sur ce projet  et comptez-sur-nous pour en donner toute la publicité citoyenne.

Franchement, demander que la Région participe à hauteur de 16 % sur le projet n°1 d’un territoire, pour laquelle elle est compétente, est légitime. Sauf à refuser de dialoguer avec ce territoire…. ce qui serait lourd de conséquences.

Indécrottable optimiste, je pense que le bon sens l’emportera et que la Région rejoindra celle et ceux qui auront rendu possible Camélat. Nous verrons bien.

Les réactions

il ne faut rien lacher CHER JEAN

Révoltante injustice en effet. Mais on connait ta pugnacité et ta volonté de voir gagner les bons combats.  Souviens toi : "On ne lâche rien ".

Qui  a dit ça déjà ?  

MFM

Bonjour Mr le Maire,

Je ne suis pas contre pour le pont de Camélat, mais il ne faudrait pas oublier l'engagement n° 65 qui consiste :

- la piste cyclable

-piétons

- le réaménagement de l'avenue jean-jaurès et sa végétalisation.

                        Camelat va-t-il ouvrir une issue pour la circulation dangeureuse des poids lourds sur cette avenue (j.jaures) ?

                        Merci de l'attention que vous apporterez à mon courrier, et vous prie d'agréer, Mr Le Maire, mes salutations distinguées.

                        signé : Mr Péberay Christian

Battez-vous ! Vous avez raison ! 
Nous vous soutenons !

Agenais de cœur !

Réagir à cet article

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <blockquote> <ul> <ol> <li> <p> <br>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.