Le site officiel
Blogging

› Voir tous les billets du blog

Les réflexions d'un élu engagé au service de sa ville et de son territoire

Urgent de se vacciner… : contre le complotisme !

Publication : 07/12/2020  |  11:43  |  Auteur : Jean Dionis

C’est la bonne nouvelle de cette année maudite 2020, marquée au fer rouge par l’épidémie de  COVID 19 : les scientifiques, en un temps record (1 année, jamais vu dans l’histoire de la médecine) ont identifié le virus, cause de cette pandémie et ont mis au point une dizaine de vaccins efficaces à un niveau encore inégalé dans l’histoire pharmaceutique (entre 90 et 100 %     d’efficacité !).

En France, il est prévu de manière raisonnable que la campagne de vaccination nationale commence par les personnes vulnérables (personnes âgées, personnes à risque) en décembre 2020 / janvier 2021 et qu’elle se termine par l’essentiel de la population au 2ème trimestre 2021. Cette campagne a été annoncée par le Premier ministre Jean Castex comme basée sur le volontariat et sur la gratuité de cet acte…Encore une fois, rien que de très raisonnable. Cela devrait nous permettre de tourner durablement  la page glauque de cette année 2020. Voilà pour … la « Bonne Nouvelle ».

…Et pourtant, il est certain que cette campagne va se dérouler en France, non seulement dans une ambiance « anti-vaccin » (la France est le pays européen le plus méfiant quant au principe de vaccination, quelque soit le vaccin. Dans une étude réalisée en juin 2019, il s’est avéré qu’un Français sur 3 pense que les vaccins ne sont pas sûrs.), mais dans une ambiance clairement complotiste, qu’il est urgent d’anticiper et d’analyser pour essayer de la contrer efficacement.

Soyons clairs. Les signes avant-coureurs sont là. Citons en quelques-uns :

  • 25 % des Français estiment que le Coronavirus a été conçu en laboratoire selon l’étude réalisée en mars 2020 par la fondation Jean Jaurès (sans qu’il existe le moindre début de preuve dans ce sens).
  • La vidéo de Kim Glow, starlette de téléréalité, a été vue 700 000 fois. Elle comporte pourtant des délires du genre « Oh regardez, on a réussi à créer le vaccin… comme ça tout le monde va se jeter dessus. Ils pourront injecter leur puce miniature, ultra-miniature, nanoparticules. Le meilleur conseil que je peux vous donner c’est surtout, ne vous faites pas vacciner. C’est en train d’arriver."»
  • Le « documentaire », en fait une fiction complotiste,tissu de mensonges "le hold up », de Pierre Barnérias-Desplat, a été vu plus de 2,7 million de fois sur les réseaux sociaux.

Il est clair pour moi que la campagne de vaccination va se heurter à cette ambiance complotiste et qu’il est de la responsabilité de chaque citoyen de faire l’effort de s’approcher le plus possible de la vérité sur ces questions vitales.

Pour cela, il est central de faire la distinction la plus claire possible entre esprit critique et démarche complotiste.

L’esprit critique soumet tout discours, y compris le discours officiel, y compris la pensée dominante si puissamment relayée dans notre société moderne par toute une gamme de médias, à l’épreuve du débat contradictoire.

Bien entendu, dans la campagne de vaccination qui se profile, bien des questions attendent encore leurs réponses, leurs vérités scientifiques : quels sont les effets secondaires comparés de chacun de ces vaccins? Quelle est la durée de l’immunisation au virus qu’ils procurent ? Comment choisir entre la dizaine de vaccins bientôt disponibles ? Et en fonction des informations scientifiques disponibles à un instant donné, il est raisonnable pour chaque citoyen d’écouter les différents points de vue, fussent-ils contradictoires, en essayant de « tester la solidité ». Karl Popper, le grand épistémologue autrichien aurait dit « de falsifier » chacune des hypothèses mises en avant par les acteurs en présence .

En science comme en démocratie, l’esprit critique et le débat contradictoire sont les outils citoyens les plus précieux pour approcher la vérité. 

Le complotisme, c’est une toute autre histoire que Rudy Reichstadt, fondateur de l’observatoire du conspirationisme, définit comme : « la tendance à attribuer l’origine d’un évènement d’un fait social ou d’un phénomène à l’action occulte d’un petit groupe d’individus et de le faire abusivement, c'est-à-dire sans preuve, au détriment d’autres explications beaucoup plus     plausibles ».

Nous y voilà. Et pourquoi sommes-nous si perméables à ce genre de discours ? Parce que dans le malheur, nous ne supportons pas l’absence d’explication globalisante. Pour calmer nos angoisses, il nous faut un bouc émissaire, un coupable simple. Il y a dans l’adhésion à ces discours fous, beaucoup de détresse existentielle, beaucoup de méfiance institutionnelle.

Les partisans des théories complotistes, à l’occasion de la campagne de vaccination, vont vouloir séparer l’opinion publique en deux camps clairs : le camp de la pensée dominante, en clair de l’Etat, et de tout ce qui va avec, le conseil scientifique, l’industrie pharmaceutique et le camp du doute, de la méfiance et de la résistance au Grand Complot.

A nous de refuser ce manichéisme intellectuel et de réinstaller entre ces deux camps, le camp de la critique libre et raisonnable, celui du libre-arbitre, de l’esprit critique et du débat contradictoire.

A nous de refuser l’amalgame entre égalité des droits, due à chaque citoyen, et égalité des savoirs, qui n’est arbitrée que par la vérité. A nous de réaffirmer la place de la complexité, du hasard, et, bien sûr, dans l’action publique, celle de la confusion.       

Enfin, la campagne de vaccination contre le COVID arrive…Quels que soient les discours officiels, soyons libres pour l’analyser, la discuter, la critiquer…mais avec une boussole : la raison et un cap permanent : la recherche de la vérité.

Cette boussole, ce cap, quelles que soient les incertitudes actuelles, nous amèneront à bon port.

En attendant, moi et les miens, nous nous vaccinerons, les yeux ouverts.

 

 

 

Les réactions

Bonjour,Pourquoi ne pas expliquer aux gens que les vaccins ont pu être  créés en un an car les fonds nécessaires à leur création y ont été apportés . d'habitude il faut beaucoup plus de temps car les moyens manquent! Et qu'il y a aussi un vaccin créé à bas de plantes

Pas complotiste du tout, bien que l'accès à la vérité concernant cette pandémie soit particulièrement difficle, farouche partisan de la vaccination qui a sauvé tant d'individus de par le monde, je partage votre analyse mais j'attendrai néanmoins quelque temps avant de me faire vacciner cette fois-ci.

Pas de publications scientiques sérieuses sur les produits; trop d'incertitudes sur son eficacité et sur l'importance de ses effets secondaires tout en sachant pertinemment que tout vaccin peut avoir des effets secondaires. 

Réagir à cet article

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <blockquote> <ul> <ol> <li> <p> <br>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.