Le site officiel
Blogging

› Voir tous les billets du blog

Les réflexions d'un élu engagé au service de sa ville et de son territoire

Le « Jaune » pour la Majorité Présidentielle, le « Rouge » pour le Code Electoral

Publication : 28/06/2021  |  17:14  |  Auteur : Webmaster

Je partage l’analyse de François Bayrou lorsqu’il considère que ces élections régionales sont « un coup de semonce » à la majorité présidentielle dont nous faisons partie.

Avec un score de 7% au niveau national, de 13,2% en Nouvelle-Aquitaine et de 13,48% en Lot-et-Garonne, elles constituent un échec électoral pour la majorité présidentielle.

Je prends ma part dans cet examen autocritique. Nous faisons un mauvais score en Lot-et-Garonne. Si j’en profite pour remercier les électeurs de la Ville d’Agen qui nous ont maintenu leur confiance dans une forte proportion (1 449 voix soit 26% des suffrages exprimés), nous constatons que notre liste n’est pas parvenue à parler à la ruralité, dominante en Lot-et-Garonne. Nous n’avons pas su convaincre nos électeurs ruraux.

J’observe que chez nous, les déchirures mises en exergue en 2018 par la crise des Gilets Jaunes sont toujours béantes.

Nous devons aujourd’hui interroger collectivement les raisons de l’impopularité persistante de la majorité présidentielle dans nos territoires alors que les problématiques du COVID s’éloignent. Cet examen critique appartient à ceux qui étaient en première ligne pour cette élection et d’abord aux candidats dont je fais partie.

 

Mais l’analyse de ce scrutin appelle une deuxième conclusion à 10 mois de l’élection présidentielle, moins surprenante mais tout aussi importante : la faible mobilisation citoyenne est un défi à la démocratie en France.

Entre le premier et le second tour des élections régionales et départementales, il y a, à peine, un point de plus de participation, soit un recul de 15% par rapport au scrutin de 2015.

Si je reprends les mots de François Bayrou : « les français ne se reconnaissent plus dans la manière dont le pays est organisé, dont il fonctionne démocratiquement ».

Cela pose un problème de fond : le décrochage de participation chez les jeunes et les catégories les moins aisées. Il ne faut pas s’étonner de la prime donnée aux sortants de chaque Région lorsque la majorité de leurs quorums est constituée de personnes âgées de plus de 50 ans et issues de CSP+.

Mais il faut également questionner la manière de voter en soi : pour une partie de la population, voter est devenu une tâche archaïque. Quel est l’avenir du vote tel qu’il l’a été sanctuarisé il y a 60 ans ?

Je m’inquiète des réponses apportées par le gouvernement face aux mesures qui s’imposent d’urgence, notamment avec le vote par correspondance. J’ai du mal croire que 100 millions d’électeurs américains aient pu élire leur président par correspondance ou vote anticipé, sans fraude majeure, et qu’en France cela reste inenvisageable.

Enfin, des questions plus profondes se posent quant à la capacité de la politique à améliorer la vie quotidienne des gens. Cela renvoie à la notion d’efficacité et de contractualisation de notre vie publique.

Tant que la politique sera perçue par nos concitoyens comme un exercice de communication vide de sens, nous ne regagnerons pas la confiance des citoyens. Il est urgent de revenir au « contrat social » entre un peuple souverain et ses représentants. C’est le sens profond de la démarche de la municipalité agenaise qui fait de chaque jour de ses engagements électoraux le moteur quotidien de l’exercice de notre mandat.

Carton jaune à la majorité présidentielle,

Carton rouge, à nos procédures électorales.

Les citoyens, d’une manière ou d’une autre, ont parlé clair hier,

A nous d’écouter et d’agir.

 

Amitiés Agenaises, 

 

Jean

Tags
Réagir à cet article

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <blockquote> <ul> <ol> <li> <p> <br>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.