Le site officiel
Blogging

› Voir tous les billets du blog

Les réflexions d'un élu engagé au service de sa ville et de son territoire

l'Europe "courage"

Publication : 19/09/2022  |  09:53  |  Auteur : Webmaster
Ursula von der Leyen, au Parlement Européen à Strasbourg, 14 septembre 2022

 

Par hasard, hier, en trainant sur twitter, je suis tombé sur l’extrait du discours, sur l’Etat de l’Union Européenne, de la Présidente de la Commission Européenne, Ursula von der Leyen, où celle-ci s’exprime sur les sanctions Européennes contre la Russie.  Elle y dit à peu près ceci : « Et arrivée à cet instant de mon discours, il nous faut être clair. Les sanctions sont là pour durer. Le temps est à la détermination. Le temps n’est pas à l’apaisement. Ceci doit être très clair ». Je le reconnais volontiers. J’ai eu un choc symbolique.

Voir la Présidente de la Commission Européenne, impeccablement habillée aux couleurs Jaune et Bleu de l’Ukraine, à proximité d’un drapeau Européen lui aussi, bleu avec ses douze étoiles jaunes, parler aussi fortement, aussi courageusement, j’en avais rêvé, mais je ne m’y attendais absolument pas. Par surprise, presque par effraction, je venais d’assister à la naissance de l’Europe Courage…

 Il faut lire ou mieux entendre ce discours . L’écouter en Anglais en version originale est ce que doivent faire tous les anglophones (cliquez-ici). Pour celles et ceux qui veulent « assurer », vous pourrez  trouver le texte de ce discours sur le site de la représentation française à l’Union Européenne (cliquez-ici)

Ce discours restera. Il est de la veine des très grands discours historiques : le « Je fais la guerre » de Clemenceau en Mars 2018, le « Nous ne rendrons jamais » de Churchill le 4 Juin 1940, le « Paris martyrisé mais Paris libéré » du Général de gaulle le 25 Août 1944).

Ce discours restera. Car il est la première manifestation forte de la détermination et de l’Unité des Européens face à l’agression russe en Ukraine. Pour le militant pro-européen que je suis de toutes mes forces et de toute mon âme, ce discours lave des années d’humiliation où les nationalistes de tout poil se gaussaient de l’impuissance européenne : L’Europe faible, l’Europe incapable, l’Europe divisée, L’Europe, combien de divisions ? Et bien sûr, il y avait du vrai dans ce concert de critiques très dures sur la construction européenne, sur ses faiblesses. L’Europe, embryonnaire, se cherchait.

Elle ne se cherche plus. Comme l’a souligné Ursula von der Leyen, elle a fourni à l’Ukraine des armes. Elle a accueilli les réfugiés Ukrainiens. Elle a imposé les sanctions économiques les plus dures jamais imposées contre un agresseur de l’Europe.

Et l’Europe ne mollira pas. Nous les français, nous sommes à 2000 km de la ligne de front et nous serions bien inspirés d’écouter nos voisins qui eux sont la ligne de front : Les pays baltes, la Pologne, la Roumanie. Tous ont pesé pour un soutien courageux, sans ambiguïté aux ukrainiens qui, aujourd’hui, payent seuls le prix du sang contre l’autocrate, le dictateur Poutine.

 Gloire à l’UKraine ! Slavoï Ukraïni ! 

Ce discours restera, car il met l’Europe et ses Etats-membres dans une démarche active pour pouvoir payer cet hiver, « le prix de la liberté », pour reprendre la juste et belle expression de la liberté. La France a une position privilégiée pour passer cet obstacle : le nucléaire fournit plus de 75% de notre électricité, le gaz russe ne pèse que 17% en volume dans notre consommation de gaz et nous avons augmenté notre capacité à recevoir et stocker du gaz liquéfié en provenance des Etats-Unis.

A nous d’être fiers de l’Union Européenne et de nous hisser, chacun de nous, à la hauteur de ce moment historique. A tous ceux qui en France portent le discours de l’apaisement et du renoncement, l’Histoire enseigne que nous avons payé le prix cher, très cher pour avoir pensé qu’il ne fallait mourir ni pour les « Sudètes », ni « pour Dantzig »…

L’Histoire retiendra qu’une femme, qu’une Allemande, Ursula Von der Leyen, le 14 Septembre 2022, à Strasbourg, devant le Parlement Européen, a eu le courage et la force de porter le message d’une Europe, unie, dans sa mobilisation aux côtés de l’Ukraine, contre la Russie de Poutine.

Ce soir, je suis fier d’être Européen. 

@ +,

  Jean Dionis    

Maire d’Agen

 

Réagir à cet article

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <blockquote> <ul> <ol> <li> <p> <br>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.