Le site officiel
Blogging

› Voir tous les billets du blog

Les réflexions d'un élu engagé au service de sa ville et de son territoire

Programme d’Emmanuel Macron : J’ai lu….et je n’ai pas cru

Publication : 06/03/2017  |  08:38  |  Auteur : Webmaster

Au moment précis où notre campagne présidentielle s’hystérise sur les enjeux – certes importants – de moralité, d’éthique et de parcours judiciaires des candidats, je continue, quant à moi, à me concentrer sur l’analyse des programmes des candidats principaux.

Je le fais tout simplement parce qu’encore plus que l’exemplarité du candidat, c’est bien le projet qu’il porte pour la France qui doit déterminer notre choix d’électeur.

Je le fais aussi parce que s’il ne me restait qu’une conviction en politique, ce serait qu’il y a urgence à recontractualiser la politique et à redonner au programme électoral sa véritable raison d’être – à savoir d’être le contrat qui lie impérativement le peuple souverain à son représentant élu.

Ma méthode d’analyse est d’une simplicité toute biblique. Je lis les programmes dans le détail et je compare avec celui qu’a produit ma famille politique « les centristes ».

Cela m’a permis de voir à quel point la gauche « historique » (Hamon comme Mélenchon) avait démissionné par rapport à la réalité pour se réfugier confortablement dans l’utopie(lire ma chronique    http://jeandionis.com/blog/primaires-gauche-bout-souffle ) et comment le Front national amenait la France dans une impasse très dangereuse (lire ma chronique http://jeandionis.com/blog/presidentielle-2017-impasse-front-national ).

***********

Restait Macron.

Jusqu’à jeudi dernier, l’exercice était impossible car Emmanuel Macron n’avait pas officiellement rendu public un programme d’ensemble. C’est chose faite et je vous suggère de le lire vous-même en vous rendant  sur  https://en-marche.fr/emmanuel-macron/le-programme

Ce n’est pas un effort titanesque. Une heure de lecture suffira. Reconnaissons-le. La communication est de qualité. Et sur le fond, le projet est moderne. Les enjeux actuels : Ecologie, Numérique, Emploi, inégalités…. sont traités. Le projet est clairement respectable d’un point de vue démocratique et l’analyse comparée avec notre projet montre des points de convergence (adoption d’un système de retraites « universel », baisse de l’impôt sur les sociétés, apprentissage…)

Enfin, nous avons en partage avec Emmanuel Macron nos solides convictions pro-européennes.

*********

Alors, un beau programme ?

Trop beau. Trop beau pour être vrai.    

Ce qui frappe d’entrée à la lecture de ce programme (y compris en y ajoutant celle de la stratégie économique – lire https://en-marche.fr/article/emmanuel-macron-notre-projet-economique-efficace-juste-et-credible ). C’est l’absence de diagnostic sur la situation actuelle de la France et de ses finances publiques. Silence ou presque sur le taux de chômage français à 10% (+ 600 000 chômeurs depuis l’arrivée de F.Hollande), silence sur nos 2160 Mds de dette (+ 300 Mds € depuis Hollande), silence sur nos 69 milliards de déficit public annuel.

Pourquoi ce silence ? et, pour prendre une image médical, comment avoir confiance à l’ordonnance si on cache le diagnostic ? Or le diagnostic est clair. La France n’est pas en bonne santé économique et les finances publiques françaises sont très dégradées. Cela, Emmanuel Macron ne le dit pas clairement et fortement. Et il n’est pas possible de ne pas traduire ce silence  par une certaine solidarité avec le bilan de françois Hollande dont il a été un des acteurs importants.

Or la stratégie économique d’Emmanuel Macron reste une stratégie pour « pays en bonne santé », ce qui n’est pas le cas de la France.  Pour faire rapide:

  • L’Etat baisserait les impôts et les charges de 20 milliards/an (baisse de la taxe d’habitation, baisse de l’impôt sur les sociétés, …..
     
  • L’Etat augmenterait un certain nombre de dépenses (et là E. Macron n’y va pas de main morte : augmentation du minimum vieillesse, augmentation de l’allocation adulte handicapé, remboursement complet - à horizon 2022 - des lunettes et des prothèses dentaires et auditives, etc.… -  aucun chiffrage disponible sur ces augmentations de dépense….
     
  • L’Etat lancerait un grand emprunt d’avenir de 50 Milliards (environnement, santé, agriculture….). Pour le moins discutable, pour un pays surendetté… 
     
  • Les dépenses publiques seraient  réduites à terme de 60 milliards €/an. Là, le flou est abyssal. La baisse du nombre de fonctionnaires – d’abord annoncée à 120 000 -  est devenue homéopathique : 50 000. Où ? quand ? silence radio, à nouveau….. Un chiffre a, par contre, retenu mon attention de maire : 10 milliards d’économies demandées aux collectivités locales soit l’équivalent de la baisse sévère des dotations imposée de 2015 à 2017 par le gouvernement Valls.

Bref,  une stratégie floue et dont la pertinence économique et budgétaire est douteuse quand à sa capacité à redresser le pays……

"Quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup" phrase célèbre de Martine Aubry à propos de François Hollande, père politique d’Emmanuel Macron…..

J’ai donc changé de méthode et ai examiné trois marqueurs de changement : l’âge de départ à la retraite, la durée légale de temps de travail et le taux de TVA.

Difficile en effet d’envisager un véritable redressement de la France, de son économie et de ses finances publiques sans activer ces trois leviers. Or, Emmanuel Macron n’envisage ni de repousser l’âge de départ pour avoir une retraite à taux plein, ni de changer la durée légale du temps de travail, ni d’augmenter le taux de TVA……

En conclusion, difficile de croire que ce projet peut être un projet de redressement d’un pays aussi en difficulté que la France. On en  est bien en face d’un projet de continuité par rapport aux derniers gouvernements de François Hollande qui ont échoué, notamment en matière d’emploi.

Faîtes-vous votre propre jugement. Pour ma part, c’est fait. Le programme de Macron : je l’ai lu….et je ne l’ai pas cru.

Tags