Le site officiel
Blogging

› Voir tous les billets du blog

Les réflexions d'un élu engagé au service de sa ville et de son territoire

Législatives 2017 : « Pourquoi j’y vais »

Publication : 13/03/2017  |  13:05  |  Auteur : Webmaster

J’ai décidé d’être candidat à l’élection législative pour la circonscription d’Agen-Nérac, les 11 et 18 Juin.

Cette décision a été difficile. Car si les électeurs m’élisent, la nouvelle loi sur l’interdiction du cumul des mandats m’obligera à cesser mes activités de Maire et de Président de l’Agglomération d’Agen. Or ces mandats me rendent profondément  heureux et je crois y être utile à ma ville et à son agglomération. J’ai donc une profonde gratitude pour les Agenaises et les Agenais qui, à deux reprises, ont fait de moi leur maire.

Et pourtant, je suis candidat à ces élections législatives.

Alors, pourquoi ? Je vous dois des explications sincères et complètes.

***********

Je suis candidat d’abord en tant que citoyen français engagé dans la vie politique de mon pays le France,  j’ai la volonté de participer à nouveau, activement  au débat national et au redressement de mon pays. J’estime, en effet, la situation de mon pays grave,  dégradée et potentiellement dangereuse. J’ai la faiblesse de penser que je peux être utile à l’élan national que j’appelle de mes vœux, comme législateur actif,  dans plusieurs secteurs que je connais bien : l’Agriculture et la ruralité, le numérique, la transition énergétique,  la démocratie locale et l’administration territoriale, ….

Si  vous m’élisez, j’arriverai à nouveau au Parlement avec une véritable expérience de ce mandat. « Patron » des centristes de notre département,  j’y arriverai aussi avec mes convictions politiques libérales en économie, sociales dans le partage des richesses et résolument pro-européennes. J’y arriverai, enfin, avec la volonté d’être un député déterminé et libre qui ne devra rendre des comptes qu’à ceux dont il sera le représentant, à savoir les électeurs d’Agen-Nérac.

Je sais que les élections législatives, depuis l’adoption du quinquennat présidentiel, prolongent les élections présidentielles. C’est pour cela qu’au milieu des innovations politiques de notre période (les primaires), des évènements de campagne, j’ai pris le plus grand soin pour examiner les projets des principaux candidats et c’est en toute connaissance de cause que j’ai décidé d’apporter mon soutien à François Fillon, une fois passée la déception que certains de ses choix personnels ont suscitée en moi. En effet, son projet m’apparait le plus solide notamment pour qu’enfin la France progresse dans les domaines décisifs de l’emploi et de la lutte contre l’insécurité.

Je m’engagerai donc dans sa campagne présidentielle, j’espère sa victoire ainsi que celle d’une majorité législative de la Droite et du Centre dont je serai un des membres. 

Sur la circonscription d’Agen-Nérac, il est probable que j’aurai  l’honneur d’y représenter les Républicains et l’UDI, ayant pour cela une investiture commune à nos deux familles politiques. A partir de ce mandat, je m’efforcerai à rassembler très largement autour de ma candidature toutes celles et ceux qui veulent qu’enfin la France retrouve le chemin de l’efficacité et de la prospérité.

***********

Mais ma décision d’être candidat se fonde aussi sur des raisons locales, Agenaises et Néracaises.

En effet, la loi sur l’interdiction du cumul des mandats de parlementaires et de chef d’un exécutif local (maire, président d’Agglomération, de Conseil départemental...) change en profondeur les règles de notre vie politique locale.

La réponse de nos territoires à l’organisation hyper-centralisée de l’Etat Français avait été d’inventer les « patrons » locaux qui cumulaient, justement, mandat de parlementaire et conduite d’un exécutif local : ce fut la figure séculaire du député-maire ou du sénateur-Président du conseil départemental. Cette organisation locale, pyramidale, nous a tous profondément marqués comme nous ont marqués les personnalités qui ont incarné cette organisation. Pensons à la figure tutélaire de Jean François-Poncet , sénateur et président du Conseil général pendant plus de 20ans….

Cette organisation a vécu.

Et maintenant alors ? Et bien nous devons faire du neuf. Fini le cumul. Finis les patrons locaux. Vient le temps du fonctionnement en équipe.

Et bien avec les femmes et les hommes engagés avec moi dans la vie politique locale, nous avons décidé de construire une offre politique nouvelle adaptée aux nouvelles règles en vigueur. Il s’agit ni plus ni moins de construire une équipe d’Agen-Nérac renouvelée en proposant aux électeurs les personnes les mieux adaptées à chacun des mandats constituant l’équipe Agen-Nérac……

Après analyse et en conscience, j’ai estimé que, si les électeurs en décident ainsi, ce serait en tant que député que je serai le plus utile à ma petite patrie de l’Agenais et de l’Albret.

Parce que j’ai l’expérience de ce mandat important, mais complexe.

Parce qu’un certain nombre de dossiers de la première importance pour Agen et Nérac vont être arbitrés dans les années qui viennent à Paris : Pensons aux investissements de l’hôpital d’Agen-Nérac, à l’avenir du régiment du 48ième RT, à l’extension de l’ENAP, à la législation pharmaceutique qui déterminera l’avenir de BMS à Agen, aux grandes infrastructures de désenclavement de notre territoire (Pont  et Barreau de Camélat, l’Aéroport d’Agen….), à l’agriculture et à son environnement social et réglementaire……  

Bref, je crois, pour parler comme les rugbymen, qu’il est temps de faire un bon coaching.

Je vous propose de monter aux avant-postes Parisiens de notre équipe d’Agen-Nérac pour en être l’ambassadeur infatigable ainsi que  le « buteur » sur certains dossiers décisifs .Des femmes et des hommes de talent seront élus par les assemblées compétentes pour tenir les mandats que j’exerce actuellement.  Ils complèteront, avec bonheur, la nouvelle équipe d’Agen-Nérac.

**********

Vous connaissez maintenant les raisons profondes de ma candidature pour être votre prochain député. Je suis preneur de toutes vos remarques, suggestions….et bien sûr pour celles et ceux qui partagent avec moi les mêmes convictions, je suis demandeur de votre aide dans ce combat politique difficile.

Ensemble, je vous propose de mener une campagne moderne, chaleureuse….et je l’espère, victorieuse.

Ensemble, construisons une belle équipe d’Agen-Nérac !

Tags