Le site officiel
Blogging

› Voir tous les billets du blog

Les réflexions d'un élu engagé au service de sa ville et de son territoire

1er tour des Présidentielles 2017 : Pourquoi je voterai pour François Fillon

Publication : 17/04/2017  |  19:03  |  Auteur : Webmaster

Dimanche prochain, au 1er tour de l’élection présidentielle 2017, je voterai pour François Fillon.

Malgré les « affaires Fillon».

Et c’est d’abord avec vous, électeurs de la droite et du centre, qui avaient  été, comme moi, choqués et déçus, par ces «affaires » et qui, pour cette raison, hésitez à voter pour le candidat de nos familles politiques que je veux partager cette chronique.

Comme vous, j’estime que les citoyens sont en droit de demander, à leurs représentants, intégrité et exemplarité. Durant tout mon parcours politique, je me suis appliqué à moi-même cette exigence. J’ai donc été – naturellement - choqué par certains faits reconnus par François Fillon lui-même. Il a, pour cela, présenté ses excuses aux Français et pour ma part, je les ai acceptées. Pour le reste, une procédure judiciaire est en cours. François Fillon y est présumé innocent. Et il serait grand temps que notre justice travaille, pour cette procédure, avec une sérénité qui lui a, sans doute, à certains moments, fait défaut dans ces affaires.

Ceci dit, la question est simple : « ces affaires m’empêchent-elles de voter pour notre candidat ? ». Ma réponse est clairement non. Notre exigence d’éthique pour nos candidats est saine et légitime. Mais, en aucun cas, elle ne peut constituer l’alpha et l’oméga de notre choix. J’affirme qu’il est capital de remettre au cœur de notre choix de Dimanche Prochain, le choix du contrat que le candidat veut passer avec le peuple Français pour les 5 ans à venir.    

Je voterai donc pour François Fillon pour son projet. Pour le contrat qu’il se propose de passer avec le peuple français s’il est élu.

Ce projet contient–il l’ensemble de mes convictions  personnelles ? Bien sûr que non… militant centriste, ayant soutenu Alain Juppé lors de la Primaire de la Présidentielle. J’aurais aimé – entre autres souhaits - un projet plus audacieux en matière de réduction des inégalités, plus audacieux en matière de construction Européenne, etc…

Mais, François Fillon, c’est, pour moi, le bon diagnostic sur l’état de la France, la bonne « ordonnance » pour la redresser et enfin la bonne espérance dans la volonté et l’aptitude à mettre en œuvre ce redressement national.

François Fillon, c’est d’abord le bon diagnostic sur l’état de la France. La France va mal. Il faut avoir le courage de le dire.

Quatre chiffres pour objectiver la mauvaise santé de la France :

  • un chômage frappant plus de 3,6 millions de nos compatriotes (+ 600 000 en 5 ans !)
  • une pauvreté qui s’accroit jusqu’à 8,8 millions de nos concitoyens en dessous du seuil de pauvreté (60 % du revenu médian)
  • un Etat en grave crise financière avec un déficit annuel des finances publiques de 70 milliards d’€
  • et une dette de 2 200 milliards € qui approche les 100 % du PIB.

François Fillon, qui a été le premier à parler de la France comme ayant un Etat en faillite, est le seul à poser avec courage et vérité un regard sans complaisance sur la situation Française.

François Fillon, c’est ensuite la bonne ordonnance pour redresser la France. Cette ordonnance, c’est celle de l’effort raisonnable demandé à chacune et à chacun des français en contrepartie duquel leur situation s’améliorera.

Oui, un effort raisonnable sera demandé avec la fin des 35h, l’âge de la retraite passant progressivement à 65 ans pour 2022, le non-remplacement d’un fonctionnaire sur 2.

Mais cet effort sera « gagnant-gagnant» avec enfin l’amélioration des salaires des fonctionnaires, l’augmentation des petites retraites et surtout le retour au travail pour plus d’un million de nos concitoyens actuellement au chômage.

Enfin, François Fillon, c’est une belle espérance et une belle volonté pour la France. De très nombreuses personnalités reconnaissent facilement que le projet de François Fillon est de loin le plus solide, le mieux construit, mais… il serait impossible à mettre en œuvre en France. Car nous serions un peuple trop divisé, trop faible, trop je ne sais quoi…pour accepter et « produire » collectivement cet effort raisonnable.

La France, à entendre ces Cassandre du renoncement, n’aurait le choix qu’entre faillite (et là, on est servi, on a le choix du parfum entre Le Pen, Hamon et Mélenchon) ou demi-mesures, immobilisme et lent déclin (avec Emmanuel Macron). Du plus profond de mon être, je refuse ce renoncement au sursaut et au redressement. Au nom de quelle douteuse fatalité historique, la France ne pourrait-elle pas se réformer, se redresser comme ont su le faire les Allemands avec Gerhardt Schrodër en 2003, les Canadiens, les Australiens ? Toute l’histoire de France nous apprend le contraire.

Malgré les « Affaires »,

Parce qu’au final « le Contrat pour la France » doit être prioritaire au moment où se noue la décision pour notre vote, 

Parce que François Fillon, c’est le bon diagnostic, la bonne ordonnance et la bonne espérance pour la France,

Je voterai Dimanche pour lui et vous invite à en faire de même.

Tags
Réagir à cet article

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <blockquote> <ul> <ol> <li> <p> <br>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.